Contact

Accueil > Une-nouvelle-ecole-et-un-nouveau-lycee-pour-diwan
lise-diwan-gwened_liseidi_dirgi_1

Une nouvelle école et un nouveau lycée pour Diwan !

09/09/2020

Lenn ar pennad e brezhoneg

Une nouvelle école et un nouveau lycée pour Diwan ! Les élèves et les équipes des écoles, collèges et lycées ont démarré une nouvelle rentrée scolaire, la 44ème du réseau Diwan, une rentrée menée dans le respect du protocole sanitaire lié au Coronavirus.

Après une pause estivale largement méritée, la rentrée 2020 est marquée par l’ouverture de deux nouveaux établissements dans le réseau Diwan :

"Ce sont deux bonnes nouvelles pour lesquelles nous avons tous travaillé, c’est une belle satisfaction, déclare Stéphanie Stoll, la présidente du réseau. Toutefois, nous sommes confrontés à une situation inédite, avec une baisse importante du nombre d’élèves des écoles primaires et la fermeture de l’école de Questembert. C’est une situation difficile d’autant que l’enseignement immersif fait ses preuves chaque jour dans nos établissements.” Dans le secondaire, le nombre d’élèves continue à augmenter, notamment en classe de sixième, un bon signe pour la continuité des parcours scolaires des jeunes.

> Lire l’article L’académie de Rennes atteste du bon niveau de breton des élèves de CM2 de Diwan

> Lire l’article “Un véritable effet positif sur la famille”

En effet, le confinement a bousculé Diwan notamment parce qu’il a rendu difficile la mise en œuvre de l’immersion linguistique. La crise sanitaire a charrié son lot d’incertitudes alors que les améliorations dont le réseau devait bénéficier ne se sont toujours pas advenues. Depuis la rentrée 2017, Diwan demande une meilleure reconnaissance de ses missions de service public et les moyens de pérenniser les emplois non-enseignants des écoles. La modification de la loi sur le forfait scolaire aurait dû apporter jusqu’à un million d’euros dans les caisses des écoles, mais seulement 72 000 euros ont été collectés auprès des communes.

Fin août, quatre jours avant la rentrée scolaire, le blocage par l’Etat d’une trentaine de contrats en emplois aidés est également un coup dur. “On entend les bonnes intentions pour débloquer ces contrats, mais les écoles nous rapportent toujours des blocages, observe Stéphanie Stoll. Ce n’est pas acceptable.”

Malgré ces difficultés, le travail de Diwan porte aussi ses fruits. Ainsi, Kelenn, le centre de formation des enseignants de Diwan, fait sa rentrée avec une promotion complète de 12 élèves. “Kelenn est un outil essentiel pour la solidité de l’immersion, ajoute-t-elle, les résultats des étudiants et la qualité de la formation répondent pleinement à nos attentes puisque tous les postes d’enseignants sont pourvus. C’est une force de l’enseignement immersif.”

Mots clefs associés : rentrée    primaire    secondaire    formation   

Partager cet article

Lire aussi

Convention État-Région : Nos associations toujours unies pour réclamer son renouvellement

8 avril 2021, Assemblée nationale à Paris. 247 député·e·s votent en faveur de la proposition de loi relative à la protection...

Loi langues régionales : Député·e·s breton·ne·s ! Allez jusqu’au bout, on compte sur vous le 8 avril !

Nous, le collectif "Unanet evit ar Brezhoneg" (Uni·e·s pour la langue bretonne) oeuvrons depuis des mois pour que le 8 avril 2021...

"L’enseignement immersif en langues régionales est constitutionnel"

Le 8 avril, le Sénat examinera en seconde lecture la proposition de loi du député Paul Molac sur la protection patrimoniale des...

Des contenus numériques en breton pour faire face au confinement

Beaucoup de contenus en ligne permettent de garder un lien avec la langue de l’école pendant l’épidémie de covid-19, des contenus...

Tous les articles sur ce thème