Contact

Accueil > Choisir l'immersion > Qu'est-ce que l'immersion ?
soubidigezh_kentanderez1

L'immersion

Vivre et apprendre en breton

Lenn ar pennad e brezhoneg

Jouer, apprendre, communiquer, compter, rire, vivre… en breton ! Dans les écoles Diwan, les enfants sont baignés dans la langue bretonne. On appelle « immersion » ce bain linguistique quotidien, il permet de devenir bilingue en breton et en français. Assis sur la culture bretonne, cette maîtrise de deux langues apporte aussi une ouverture culturelle, éveille à la diversité linguistique et nourrit l’ensemble des apprentissages scolaires.

« Les écoles Diwan sont faites pour le breton, c’est la langue naturelle de l’école, explique Ludovic Le Rû, directeur de l’école de Lannion. Les enfants ne sont pas comme les adultes qui ont besoin de dictionnaires pour apprendre les langues. Ils attrapent tout ce qui est nouveau et pour eux, le breton, c’est nouveau. Les petits font bien le lien entre les mots, les expressions et la vie de la classe, c’est comme ça que la langue leur vient naturellement. » De cette façon, la langue bretonne devient un outil pour l’ensemble des apprentissages scolaires mais aussi, c’est essentiel, lors des jeux, des repas, des échanges informels avec les adultes ou entre enfants. Cet ensemble apporte à la langue sa dimension affective.

Locuteurs bilingues actifs

L’objectif de l’immersion est de permettre aux élèves de devenir des locuteurs bilingues actifs, c’est-à-dire d’être aussi compétents en breton qu’en français. Cela leur permet, à l’issue de leur scolarité de rejoindre le cursus de formation qui leur convient. Les écoles sont sous contrat avec l’Education nationale et les élèves de Diwan ont le même programme de français que dans une école monolingue.

« L’apprentissage de la langue en immersion est un atout pour les jeunes enfants, un éveil, une ouverture à intégrer les langues plus facilement, confirme Armelle Helou, maman d'un petit garçon de quatre ans à Baud. Les enfants n’apprennent pas moins vite le français. Les parents peuvent être rassurés. Le fait que Diwan soit une école associative sous contrat avec l’Education nationale nous apporte aussi une garantie pédagogique de respect des programmes notamment. »

> Lire le témoignage d'Armelle Helou, maman d'un petit de quatre ans à Baud 

« Chaque minute est précieuse » 

Parce qu’au XXIe siècle, l’environnement familial et social des familles est principalement francophone, parce que la transmission familiale de la langue bretonnne s‘est interrompue massivement en Bretagne, l’école est devenue le principal lieu de transmission du breton. Pour répondre à cette situation, Diwan a choisi la méthode de l’immersion. En effet, dans l’apprentissage d’une langue, le temps d’exposition est déterminant. Même si l’école est immersive, le temps maximal d’immersion ne représente qu’une partie minime du temps d’éveil des élèves. Pour un·e petit·e de maternelle, c’est 8% de son temps annuel (740 heures sur 8760 heures) et pour un·e lycéen·ne en internat, c’est 31% (1730 heures). « On ne passe pas tant de temps que cela à l’école, alors chaque minute est précieuse, toutes les excuses sont bonnes pour utiliser le breton et on apprend aussi dans le couloir, dans les toilettes et sur la cour d’école… » illustre Ludovic Le Rû.

Qu’ils soient locuteurs ou pas, les parents tiennent un rôle essentiel, en expliquant à leurs enfants les raisons de leur choix de projet éducatif, en les encourageant et parfois aussi en se réappropriant la langue bretonne lors de cours du soir ou de formations pour adultes

Le rectorat d’académie de Rennes atteste de la réussite de l'immersion

Deux évaluations menées par le rectorat d’académie de Rennes en 2018 et 2019 l’attestent : l’enseignement immersif est le plus efficace pour que les élèves deviennent vraiment locuteurs de breton. A Diwan, depuis plus de 40 ans, nous sommes convaincus de la pertinence de l’enseignement immersif, ces résultats de 2019 sont les bienvenus.

En CM2, 98% des élèves de Diwan atteignent le niveau de compétence A2 en langue bretonne quand seulement 74% des enfants des classes bilingues à parité horaire de l’enseignement public et catholique atteignent le même niveau. Ce niveau A2, atteint par des enfants de 10-11 ans, correspond à un « utilisateur élémentaire » capable de comprendre des expressions fréquemment utilisées et de communiquer sur des sujets familiers et habituels.

Selon la même série d’évaluations, en troisième, l’écart entre les filières se creuse : 65% des élèves de Diwan atteignent le niveau de compétence B2 en langue bretonne quand ce résultat est atteint par 26% des élèves du public bilingue à parité et 18% des élèves du catholique bilingue à parité. Le niveau B2 est un niveau intermédiaire où la personne comprend l’essentiel d’un texte ou d’une conversation sur un sujet concret ou abstrait ; elle est capable de communiquer avec spontanéité et aisance, d’émettre un avis et de comparer des situations.

> En savoir + sur l’évaluation des enfants de CM2

> En savoir + sur l’évaluation des enfants de 3e

> En savoir + sur le cadre européen commun de référence pour les langues

Mots clefs associés : immersion    bilinguisme   

Partager cet article

Lire aussi

Diwan à l’heure du confinement

#RestezChezVous c’est le mot d’ordre en France en ce moment ! Et oui, il faut se confiner pour pouvoir vaincre le coronavirus....

Des contenus numériques en breton pour faire face au confinement

Beaucoup de contenus en ligne permettent de garder un lien avec la langue de l’école pendant l’épidémie de covid-10, des contenus...

Information Coronavirus

Les écoles, les collèges et le lycée seront fermés à partir du lundi 16 mars 2020. + Mise à jour lundi 23 mars + Des contenus...

Kevre Breizh exhorte les élus à un vrai travail collectif

Kevre Breizh, dont Diwan est membre, a publié un communiqué de presse suite au vote à l’Assemblée Nationale de la proposition...

Tous les articles sur ce thème