Contact

Accueil > Soutenir Diwan > en tant que chef·fe d'entreprise
Mousqueton Baod
Le comité de soutien de l'école de Baud a vendu sur son stand les vêtements offerts par Mousqueton. ©Diwan Baod

Soutenir Diwan en tant que chef·fe d’entreprise

Lenn ar pennad e brezhoneg

Régulièrement et souvent de façon discrète, des petites et moyennes entreprises (PME) apportent leur soutien aux écoles Diwan. D’un coup d’œil sur les affiches des festoù-noz, on remarque leurs encarts publicitaires. Récemment, les vêtements Mousqueton (Plescop) et de la Brasserie du bout du monde (Terenez) ont aussi proposé de jolis partenariats aux écoles.

Dans le cadre des 40 ans du réseau, le comité de soutien de l’école du Faou a imaginé lancer une bière en partenariat avec la Brasserie du bout du monde à Terenez. Cette bière ambrée a été primée d’une médaille d’or au concours régional des bières de Bretagne en 2018 et elle a permis au comité de soutien de recevoir 2600 euros de la part de la petite entreprise, sans compter les bénéfices des ventes directes par l’école (400 euros) et la de la soirée de lancement (2000 euros). Une belle opération pour le comité de soutien et l’entreprise.

Quand Mousqueton habille Diwan 

Un an plus tard, c’est l’entreprise Mousqueton qui proposait son aide en offrant 2203 vêtements neufs au réseau ; cette entreprise, créée en 2003 emploie une vingtaine de salariés à Plescop. « Diwan représente la Bretagne et a une bonne image, explique Pascal Opsomer, le patron de Mousqueton. Nous avons beaucoup de sollicitations, mais Diwan a besoin d’aide et je préfère donner des stocks aux écoles que les vendre à une solderie. Ça me fait plaisir et ça fait des heureux. Donc c’était une évidence. » Les vêtements ont été vendus à prix d’ami par les comités de soutien. Grâce à cette proposition originale, les familles ont acheté des vêtements marins et colorés à bas prix et l’argent gagné par les associations a facilité le quotidien des écoles. 

Des partenariats intelligents

Pour faciliter les opérations de mécénat ou de partenariat avec le réseau ou avec un comité de soutien, l’assemblée générale de Diwan a validé, en avril 2008, un texte encadrant les relations entre Diwan et les entreprises. C’est en effet un sujet sensible : l’école doit demeurer un espace affranchi des sollicitations publicitaires et les entreprises ne peuvent avoir de prise sur les contenus des enseignements. 

Ce texte permet donc d’imaginer des partenariats intelligents entre une entreprise et le réseau ou entre une entreprise et un comité de soutien. Dans tous les cas, ces relations doivent être conformes à la charte du réseau et chaque partenariat est encadré par une convention.

Et la taxe d’apprentissage ?

Parfois, les entreprises souhaitent soutenir Diwan par le biais de la taxe d’apprentissage revenant aux établissements dispensant un enseignement professionnel ou technologique comme c’est le cas du centre de formation des enseignants, Kelenn. Plusieurs fois, Kelenn et Diwan ont fait les démarches auprès de la préfecture de région pour devenir éligible ; à l’heure actuelle, ces démarches n’ont pu aboutir pour des raisons administratives.

Enfin, conformément à la législation en vigueur et à ses valeurs, Diwan n’utilise les coordonnées de ses membres bénévoles ou salariés que pour la communication interne au réseau et ne les transmets d’aucune manière à aucune entreprise, ni aucune organisation tierce.

Des questions à poser ?

Vous êtes responsable d’une entreprise et vous voulez proposer un soutien ? Contactez-nous et nous vous mettrons en relation avec nos chargés de mission : Catherine Guérin pour l'Ille-et-Vilaine, la Loire-Atlantique, le Morbihan et Dinan, ou Yann Servais pour le Finistère et les Côtes-d’Armor (sauf Dinan).

> demat[at]diwan.bzh, 02 98 21 33 69

Partager cet article

Lire aussi

Les collégiens découvrent, en breton, tous les métiers

Lundi s’est tenu le carrefour des métiers de Diwan à la salle Glenmor de Carhaix. Organisé depuis 2004, il permet aux élèves...

Kevre Breizh exhorte les élus à un vrai travail collectif

Kevre Breizh, dont Diwan est membre, a publié un communiqué de presse suite au vote à l’Assemblée Nationale de la proposition...

Combien de temps resterons-nous aveugles à notre patrimoine linguistique ?

Certains incendies sont plus spectaculaires que d’autres. Celui qui a embrasé le ciel de Paris le 15 avril a frappé les esprits...

Diwan vous donne rendez-vous aux portes ouvertes les 7 et 8 février !

Dorioù digor* ! Diwan invite toutes les familles qui le souhaitent à visiter leurs écoles pour découvrir son l’enseignement par...

Tous les articles sur ce thème