Contact

Accueil > Choisir l'immersion > les langues dans la scolarité
skol_keryann

Les langues stimulent les capacités intellectuelles de l’enfant

Lenn ar pennad e brezhoneg

« Les langues ne fonctionnent pas comme les vases communicants. Les langues ne sont jamais en concurrence. Plus on en apprend, et plus cela facilite l'apprentissage de nouvelles langues. Il y a un effet cumulatif. L'apprentissage d'une langue ne nuit pas à l'apprentissage d'une autre langue : c'est tout le contraire. »

Gilbert Dalgalian, linguiste, ancien directeur pédagogique à l'Alliance Française à Paris, spécialiste du bilinguisme précoce

Les langues, formidables outils pédagogiques

A Diwan, les langues sont des outils de pédagogie et des outils de communication. Conduire les élèves à devenir des locuteurs à l’aise pour communiquer et prendre la parole en breton, en français et dans plusieurs langues est au cœur du projet pédagogique. Pour cela, l’enfant est mis en présence de nombreuses possibilités pour communiquer avec son entourage. Ce contexte lui apporte alors un environnement rassurant, il va pouvoir exprimer pleinement ses idées et ses questions, que ce soit en breton ou en français. Barbara Abdelilah-Bauer, psychosociologue spécialiste de l'éducation bilingue, valorise ainsi les capacités des enfants à utiliser plusieurs langues :

« Les enfants qui passent d’une langue à l’autre plusieurs fois par jour acquièrent très tôt la capacité de regarder les mots comme des signes interchangeables. [...] Cette capacité d’analyser la langue est la première condition d’apprentissage de la lecture. Ils apprennent par conséquent à lire plus rapidement que les enfants monolingues. »

L’apprentissage d'une seconde langue dès la maternelle stimule intellectuellement l’enfant ; il va développer des capacités pour comprendre, mémoriser et utiliser chaque langue. Il va être amené à décortiquer chaque phrase pour pouvoir s’exprimer par la suite dans les deux langues. Cela le conduit forcément à analyser en permanence sa communication et par conséquent, l’enfant développe des compétences intellectuelles et logiques plus rapidement. Les passages d’une langue à l’autre apportent des bénéfices linguistiques et cognitifs.

Communiquer dans plusieurs langues

On entend souvent des parents ne parlant pas breton exprimer la crainte de ne pas pouvoir accompagner la scolarité de leur enfant. A Diwan, environ 80% des parents ne parlent pas breton : cela n’est pas un frein à la réussite scolaire et à la capacité des enfants à s'exprimer dans plusieurs langues. « Nous ne parlons pas breton, nous nous y mettons par la force des choses, avec ce que notre fils nous apprend, explique Armelle Helou, parent d’élève à l’école de Baud (Morbihan). (...) Je pense que plus on commence tôt, mieux c’est. L’exemple de notre fils nous prouve que cet apprentissage se fait naturellement et ne court-circuite absolument pas son apprentissage de la langue française ! » En effet, l’enfant bilingue, est capable de présenter en français son travail en breton, et vice versa. Cette capacité à jongler dans les deux langues révèle également la pertinence des langues comme outils pédagogiques.

Lors de la scolarité primaire, l’enfant construit une bonne compétence de communication. Ensuite, au cours du secondaire, il va la développer à l’écrit et il va approfondir ses capacités en breton. « Nous demandons souvent aux collégiens de travailler en groupe, explique Pascale Chevillard, directrice pédagogique du secondaire. Cela se déroule dans la bibliothèque où l’on trouve des livres en breton, en français, mais aussi en anglais. Les enfants font également des recherches sur internet et utilisent des articles en tous genres pour finalement réaliser un travail qui sera présenté en breton. » C’est ainsi que les langues jouent pleinement leur rôle d’outils pédagogiques : les élèves deviennent des locuteurs complets dans les différentes langues utilisées et ils n’ont aucune difficulté à passer d’une langue à l’autre.

Mots clefs associés : bilinguisme   

Partager cet article

Lire aussi

Institutions publiques : La langue bretonne peu utilisée durant l'épidémie

Kevre Breizh, branche bretonne de Elen (European Language Equality Network) a établi un rapport à destination du Conseil de l’Europe...

Kelenn a commencé son déconfinement

Le secrétariat est ouvert aux horaires habituels, de 8:30 à 12:30 et de 13:30 à 17:00.

Ar Redadeg : prenez date pour l'édition 2021 !

La crise du coronavirus aura eu raison de la Redadeg, événement majeur de la langue bretonne. L’association a annoncé le report...

Inscriptions 2020-2021 en classe de 6e et de 2de

Les dossiers sont à retourner pour le 15 juin !

Tous les articles sur ce thème