Contact

Accueil > Le-forfait-scolaire-de-lenseignement-bilingue-entre-en-vigueur-a-la-rentree-2019
skol-diwan-gwengamp__RLP9154

Le forfait scolaire de l’enseignement bilingue entre en vigueur à la rentrée 2019

05/11/2019

Lenn ar pennad e brezhoneg

La loi pour une école de la confiance a été promulguée le 26 juillet 2019, parmi les nouvelles dispositions, un nouvel article permettra de mieux financer les écoles Diwan en favorisant le versement du forfait scolaire communal.

La loi pour une école de la confiance, dite loi Blanquer, a introduit une nouvelle disposition concernant le forfait scolaire des écoles Diwan. Cette disposition est entrée en vigueur à la rentrée 2019, elle ne nécessite pas de décrets d'application car la loi est suffisamment précise. Désormais, le versement du forfait scolaire communal “fait l’objet d’un accord” entre la commune de résidence des élèves et l’école qui dispense un enseignement bilingue de langue régionale (à la condition que la commune de résidence ne dispose pas d’école dispensant un enseignement de langue régionale). À défaut d’accord, le représentant de l’État réunit le maire de la commune de résidence et le responsable de l’école afin de permettre la résolution du différend “dans l’intérêt de la scolarisation des enfants concernés”.

Les écoles Diwan scolarisent des élèves de plusieurs communes : elles ont un rayonnement intercommunal. Pendant longtemps, les communes sièges des écoles assumaient une partie des charges de fonctionnement de l’enseignement bilingue, et les communes de résidence des élèves ne participaient pas aux frais. En 2015, une loi avait facilité le versement du forfait scolaire communal pour les élèves de l’enseignement bilingue public.

La nouvelle disposition de 2019 permettra donc de financer et de pérenniser les emplois non-enseignants des écoles, mis en danger par la suppression des emplois aidés en 2017. Sa mise en œuvre étant assez complexe, les responsables des écoles ont participé, en juin, à un atelier de formation organisé par Diwan ; d’autres ateliers sont prévus lors du conseil des écoles, des collèges et du lycée de septembre et lors de la journée Eskemm (formation des bénévoles), en novembre.

Les écoles démarrent les démarches auprès des communes pour le forfait scolaire, à partir du mois d’octobre. Dans le même temps, la présidente et la directrice du réseau suivent le dossier avec les services de l’Etat et avec le conseil régional de Bretagne.

Pour connaître les précisions sur cette loi, vous pouvez :

Documents

Mots clefs associés : finances    forfait scolaire   

Partager cet article

Lire aussi

Convention État-Région : Nos associations toujours unies pour réclamer son renouvellement

8 avril 2021, Assemblée nationale à Paris. 247 député·e·s votent en faveur de la proposition de loi relative à la protection...

Loi langues régionales : Député·e·s breton·ne·s ! Allez jusqu’au bout, on compte sur vous le 8 avril !

Nous, le collectif "Unanet evit ar Brezhoneg" (Uni·e·s pour la langue bretonne) oeuvrons depuis des mois pour que le 8 avril 2021...

"L’enseignement immersif en langues régionales est constitutionnel"

Le 8 avril, le Sénat examinera en seconde lecture la proposition de loi du député Paul Molac sur la protection patrimoniale des...

Des contenus numériques en breton pour faire face au confinement

Beaucoup de contenus en ligne permettent de garder un lien avec la langue de l’école pendant l’épidémie de covid-19, des contenus...

Tous les articles sur ce thème