Contact

Accueil > Etablissements > Bro diwan gwened > « Ce qui nous a fait choisir Diwan est une addition de points positifs »
Armelle_Helou_Baod
©DR

« Ce qui nous a fait choisir Diwan est une addition de points positifs »

Une maman témoigne

27/10/2018

Armelle Helou est parent d’élève à l’école de Baud depuis la rentrée 2018. Elle participe aux activités du comité de soutien. Dans une interview à un journal local, elle explique pourquoi elle a choisi Diwan pour son fils de 4 ans.

Pourquoi avez-vous fait le choix d’inscrire votre enfant à l’école Diwan ?

Mon compagnon et moi habitons Camors. Nous sommes tous les deux du Morbihan (Lorient et Sainte-Hélène). Ni lui, ni moi n’avons fait notre scolarité à Diwan, mais chacun dans des écoles de proximité. Lorsque notre fils de 4 ans a été en âge d’aller à l’école, la visite de l’école Diwan nous a conforté dans notre choix ! Nous avions de très bons retours d’amis dont les enfants fréquentaient déjà l’établissement, ce qui nous a fait choisir Diwan, c’est donc une addition de points positifs. L’apprentissage de la langue en immersion est un atout pour les jeunes enfants, un éveil, une ouverture à intégrer les langues plus facilement. Les enfants n’apprennent pas moins vite le français. Les parents peuvent être rassurés.
Le fait que Diwan soit une école associative sous contrat avec l’Education nationale nous apporte aussi une garantie pédagogique de respect des programmes notamment.
Et notre fils reste à Diwan parce que lui, s’y sent bien aussi. Il serait content d’avoir encore plus de copains par contre.

Est-ce-que vous parlez breton au quotidien en famille ?
Nous ne parlons pas breton, nous nous y mettons par la force des choses avec ce que notre fils nous apprend. On sait que ce serait bien de s’y mettre. Mon père parlait breton, les anciens de la famille de mon compagnon aussi, mais la culture bretonne n’est pas très présente dans notre quotidien.
Nous y sommes cependant sensibles et les apprentissages de notre fils nous l’ont fait approcher de plus près. C’est une forme de retour aux sources malgré tout. Le fait de fréquenter Diwan apporte à notre fils cette ouverture sur la culture de sa terre que nous ne lui aurions peut-être pas apportée de nous-même. C’est un vrai plus pour l’ouverture d’esprit et la découverte.

Et à votre avis, les enfants y trouvent-ils facilement leur place ?
Je crois que oui. Les classes multiniveaux sont précieuses pour cet accueil. La proximité avec les encadrants aussi et ça facilite les échanges. Une école sans la moindre larme à la rentrée, c’est un signe que les enfants s’y sentent bien.

N’est-ce pas trop difficile d’apprendre en immersion ?
Je pense que plus on commence tôt, mieux c’est. L’exemple de notre fils nous prouve que cet apprentissage se fait naturellement et ne court-circuite absolument pas son apprentissage de la langue française ! L’équilibre de notre fils nous semble déjà un bon argument. Certes, l’école ne fait pas tout, mais elle y contribue quand même. Les résultats au bac sont aussi très positifs puisque le lycée Diwan a un taux de réussite entre 95% et 100%. Je pense qu’il faut rassurer sur le bilinguisme en immersion. Les enfants ne sont pas formatés mais au contraire, développent des capacités d’apprentissage pour d’autres langues mais aussi dans d’autres domaines, créatifs ou scientifiques.

Article paru dans La Gazette du Morbihan, en octobre 2018 

Mots clefs associés : immersion    maternelle    témoignage    parents   

Partager cet article

Lire aussi

Report de la Tombola Diwan 2020

Prévu initialement en juin 2020, et en raison de la période de confinement le tirage au sort de la Tombola Diwan est reporté au 10 octobre 2020.

Enfin les vacances !

Mais oui mais oui l’école est finie ! Des vacances bien méritées pour tous après une année très spéciale, ce qui n’a pas...

Un futur collège Diwan en Ille-et-Vilaine

Nous n'ouvrirons pas de collège Diwan en Ille-et-Vilaine en septembre 2020 comme prévu. Toutefois, Diwan et le Département 35 continueront...

Institutions publiques : La langue bretonne peu utilisée durant l'épidémie

Kevre Breizh, branche bretonne de Elen (European Language Equality Network) a établi un rapport à destination du Conseil de l’Europe...

Tous les articles sur ce thème