Contact

Accueil > Bapteme-du-bateau-de-thomas-andre-a-brest
bateau-frankiz-bapteme-badeziant-brest-2_IMG-20230824-WA0021

Baptême du bateau de Thomas André avec Diwan

Dimanche 27 août 2023 à Brest

24/08/2023

Dimanche est un grand jour ! On baptise Frankiz, mon voilier de 6.50 avec lequel je cours depuis deux ans et avec lequel je prendrai le départ de la Mini Transat dans moins d’un mois, le 24 septembre.

 

Le baptême se déroulera au port du Moulin Blanc, à Brest, dimanche, le 27 août à 15h00, dans le cadre de la « fête de la mer et du nautisme ».

Je suis ému et fier de ce que vous m’aidez à accomplir. Frankiz, mon petit voilier de 6,50 m vient de vêtir de nouvelles couleurs : celles de Diwan et de mes sponsors Aked et Rubans de Bretagne.

Grâce au financement participatif de quelque 120 personnes sur Kengo, qui ont donné 12380 €, et grâce au mécénat d’entreprise, les écoles Diwan sont engagées dans la course avec moi. Je me sens encouragé. Je suis fier de porter les couleurs de Diwan et de mes sponsors lors de ma première course transatlantique. La langue bretonne m’a fait faire de belles rencontres, et je suis heureux de lui être resté fidèle depuis le collège de Guissény. J’espère que ma Mini-Transat fera connaître les écoles Diwan et la langue bretonne, que ma course pourra participer, modestement, à leur croissance. Dans le même temps, je pourrai aussi être un ambassadeur de la voile à Diwan.

Diwan s’associe à moi pour remercier les mécènes Askorn.bzh, le Cabinet Xavier Moal & associés, Coreff, André Bénéat associé du cabinet E&C Expertise Comptable, pik.bzh et Kerne Elagage.

C’est grâce à vous tous que je serai au départ de la Mini Transat. J’ai pu équiper, préparer, optimiser, fiabiliser Frankiz pour espérer courir en tête lors de cette course. Grâce à vous tous, je pourrai me loger dans les ports, j’ai pu payer mon inscription à la course, le retour de mon voilier en Bretagne…

Je remercie aussi l’équipe qui m’entoure, totalement bénévole : mon père qui me prête Frankiz depuis deux ans, avec qui j’ai couru deux courses, et qui m’a aidé à préparer le bateau, ma tendre mère, toujours à m’accueillir dans les différents ports d’arrivée de courses, Yann, Gregor et Nolwenn de Diwan, Andre… Tous ceux qui m’ont accompagné. Je suis heureux des défis accomplis : financier, technique et humain. Enfin, je me sens prêt mentalement et physiquement pour le plus grand défi : cette Mini Transat 2023.

 

Un parrain et une marraine exceptionnels : Charles Euverte et Marie Riou

Charles Euverte, le parrain de Frankiz est « team manager », entendez responsable technique, financier et sportif, à DMG MORI Sailing Team : une écurie engagée dans la Mini Transat 2023 avec deux prototypes – alors que je cours moi sur un bateau de série –, et  engagée aussi dans le Vendée Globe depuis 2020 avec l’objectif de développer la course au large au Japon. Si j’ai demandé à Charles Euverte d’être le parrain de mon voilier, c’est avant tout parce qu’il a déjà couru pour Diwan. C’était en août 1993, dans la Solitaire du Figaro qu’il courait en amateur sur ses fonds propres. Charles était ingénieur informaticien à Paris. Il n’avait pas trouvé de sponsor pour le soutenir. Après avoir découvert dans la presse les écoles Diwan et leur difficultés, il décide de leur apporter son soutien en leur offrant gratuitement sa coque pour leur promotion car il voulait encourager la diversité linguistique. Ce fut pour lui un merveilleux souvenir que cette rencontre avec les gens de Diwan et leur relais dans les ports de Galice et d’Irlande. J’ai pu discuter un peu avec Charles sur les pontons de Douarnenez à la veille d’une course au mois de juin. Je suis honoré qu’il ait accepté, avec simplicité, d’être le parrain de mon bateau, et d’encourager à nouveau cette rencontre entre la voile et les écoles en breton.

Je suis tout aussi honoré d’avoir une marraine elle aussi exceptionnelle. C’est une voisine. C’est Marie Riou. Elle est née à Landerneau, elle a longtemps vécu à Plougastel avant de s’installer à Crozon. Avant de me lancer dans la course au large il y a deux ans, je faisais de la voile légère à haut niveau. Marie Riou aussi en a beaucoup fait, encore plus que moi : championne d’Europe et du monde sur 420 en 1999, sixième des Jeux olympiques de Londres en 2012, championne du monde sur Nacra 17 en 2013 et 2014 et Marin de l’année 2015. Depuis cinq ans, elle est aussi engagée en course au large : après avoir remporté la Volvo Ocean Race avec l’équipage de Charles Caudrelier en 2018, elle est actuellement engagée dans « The famous project », la tentative de record du trophée Jules Verne par un équipage féminin en 2025. Marie m’a confié combien elle était heureuse de suivre ma Mini Transat, « une super course, une super école, sur bateau tout petit, léger et rapide ».

 

Les contreparties du financement participatif

Je ne recevrai ma grand-voile repeinte que samedi. Pour cette raison, je n’ai pas pu encore faire photographier mon bateau avec ses nouvelles couleurs et adresser la carte postale dédicacée promise à une quarantaine d’entre vous.

Dans une semaine, je convoierai Frankiz vers les Sables d’Olonne d’où partira la Mini Transat le 24 septembre. Vous pourrez encore me rendre visite aux Sables d’Olonne entre le 12 et le 20 septembre. Un village « La Boulangère Mini Transat » s’y tiendra dès 14 septembre.

 

Au plaisir de vous rencontrer dimanche !

 

Thomas

Partager cet article

Lire aussi

Un nouveau dortoir pour le collège Diwan de Quimper !

Le jeudi 15 février, le conseil communautaire de Quimper Bretagne Occidentale a voté (à l’unanimité !) la session du bâtiment...

Ouverture d'un BP AEPA au Lycée Diwan de Carhaix en septembre 2024

Bac Pro Animation pour l’enfance et les personnes âgées (BP AEPA). Formation en 3 ans.

Tous les articles sur ce thème