Contact

Accueil > Etablissements > Bro diwan kemper > « Des compétences incroyables »
laurence-le-berre-skol-diwan-kemper_laurencev2

« Des compétences incroyables »

Une enseignante témoigne

25/09/2019

Lenn ar pennad e brezhoneg

Laurence Le Berre est enseignante auprès des enfants de petite et moyenne sections à l’école Diwan de Quimper depuis 1994. Elle affirme aujourd’hui que grâce à l’immersion en breton, les enfants développent des capacités de compréhension dès leur plus jeune âge.

Je ne parle pas breton, comment accompagner la scolarité de mon enfant ?

Il ne s'agit pas d'être bretonnant ou pas. Ce qui va compter, c'est de montrer votre intérêt au travail réalisé par l'enfant. Je propose aux parents d'élèves de prendre un moment, le soir, avec leur enfant. D'ouvrir le kaier buhez* et de lui demander : « Ah tiens ! c'est quoi ça ? »  L'enfant va s'exprimer, il vous parlera avec ses mots à lui, et sera capable de retranscrire sa journée en français, puis en breton au fur et à mesure des années de maternelle. C'est ainsi que vous allez construire un lien entre les expériences de l'école et de la maison. Dans cette démarche, le plus important c'est le regard positif que vous allez porter sur la scolarité de votre enfant. Par conséquent, il sera heureux de montrer ce qu'il a réalisé dans la journée, fier d'apprendre des mots en breton à ses parents, et encouragé à poursuivre son apprentissage.

Pourquoi l’immersion est-elle plus efficace pour apprendre le breton ?

L’immersion permet de comprendre beaucoup plus rapidement la langue. L’enfant va acquérir un vocabulaire assez riche après seulement deux mois d’immersion dès la petite section. Il sera alors capable de comprendre de quoi on lui parle. Parfois, il ne connaît que cinq ou six mots dans une phrase mais il en comprend tout de même le sens. Son cerveau travaille pour mettre bout à bout ses connaissances et lui permettre de communiquer. Cette capacité sera vraiment complète à partir de la grande section.

Mon enfant de 3 ans ne risque-t-il pas de mélanger les deux langues et ne plus rien comprendre ?

Malgré son jeune âge, l’enfant sait faire la différence entre les deux langues. Si on lui demande de parler en français ou en breton, il sera tout à fait capable de le faire.

A un moment de l’apprentissage, on peut croire que l’enfant est en train de tout mélanger. Ce n’est pas le cas, il choisit simplement de s’exprimer avec la langue qui lui vient naturellement au moment de l’échange. De trois à cinq ans, il y a des mots que l’enfant ne connaît qu’en breton car il ne les a appris qu’à l’école pour l’instant (chevalet, tableau…). Il y a aussi des mots que l’enfant maîtrise dans les deux langues mais qu’il va préférer dire en breton (furlukin*, maligorn*…) parce qu’il aime leur sonorité ou tout simplement parce qu’il les trouve marrants.

A cet âge là, les enfants savent s’adapter à la situation et à l’interlocuteur qu’ils ont devant eux. Ils sont capables de comprendre et se faire comprendre, beaucoup plus qu’on ne le croit, surtout si on leur apprend deux langues dès trois ans. Ayez confiance en votre enfant car il possède des compétences incroyables.

Et si mon enfant refuse de parler breton en dehors de l’école ?

A l'extérieur, lorsque des personnes lui demandent : « Tiens, dis-nous quelque chose en breton », il va avoir l’impression d’être une bête de foire et de se donner en spectacle. Alors que pour lui, le breton est une de ses langues naturelles, et fait partie de son quotidien. Ce n’est pas parce qu’il refuse de parler breton qu’il n’en est pas capable. Plutôt que de lui demander de parler breton en plein repas de famille, on peut attendre une activité pour lui demander d’expliquer ce qu’il est en train de faire, en breton.

Geriaouegig brezhoneg-galleg < > Petit lexique breton-français

 kaier buhez  cahier de liaison
 furlukin  clown
 maligorn  escargot

 

Mots clefs associés : Quimper    français    breton    bilinguisme    témoignage    skol vamm   

Partager cet article

Lire aussi

Le nouveau site Internet de Diwan est lancé !

Biskoazh kement all ! Ce n’est pas croyable ! On ne l’attendait plus le nouveau site Internet de Diwan et pourtant le voici ! Première...

Le compost à vers de terre

Nous avons fabriqué un composteur pour montrer le travail des vers de terre.

Le forfait scolaire de l’enseignement bilingue entre en vigueur à la rentrée 2019

La loi pour une école de la confiance a été promulguée le 26 juillet 2019, parmi les nouvelles dispositions, un nouvel article...

Tous les articles sur ce thème