Contact

Accueil > Etablissements > Bro diwan gwened > Des élèves bien dans leurs baskets
skolaj-diwan-gwened__RLP5185_Skolaj_Diwan_Gwened_Klas_6vet_A

Des élèves bien dans leurs baskets

Un enseignant témoigne

18/09/2019

Lenn ar pennad e brezhoneg

A 32 ans, Sylvain Deron est un jeune directeur de collège passionné. Cet ancien élève devenu professeur de sciences de la vie et la terre au collège de Vannes, l’a observé : la pratique de plusieurs langues nourrit le bien-être des jeunes. Et vice-versa.

Pourquoi est-il important de continuer l’enseignement bilingue dans le secondaire ?

A la fin de l’école primaire, les enfants sont capables de parler breton. Poursuivre leur scolarité à Diwan va leur permettre de mettre en pratique leurs connaissances et d’utiliser le breton dans les matières qui ne sont enseignées qu’à partir du collège. En secondaire, ils vont aussi perfectionner leur niveau en breton, pour ensuite utiliser la langue tous les jours, voire dans leur future vie professionnelle. En plus de cela, le collège leur apporte indépendance et sociabilité : la majorité des collégiens sont pensionnaires, des liens forts se créent entre eux. Ils ont un bon esprit d’équipe et nous connaissons très peu de problèmes liés aux moqueries ou aux discriminations car ils sont bienveillants les uns envers les autres.

Est-ce que le bilinguisme aide les enfants à être plus à l’aise de prendre la parole devant un public ?

Oui, c'est certain. Je pense qu’au-delà du bilinguisme, c'est grâce au cadre dans son ensemble qu'on y parvient : la mise en pratique de plusieurs langues aide les élèves à être plus à l’aise en général. A chaque sortie scolaire, nous avons des retours positifs de personnes qui trouvent que nos élèves sont intéressés, respectueux et ouverts d’esprit.

Comment donner envie aux adolescents de parler breton tous les jours ?

Nous nous posons cette question tous les jours… Impliquer les élèves de 6ème et de 5ème est plus facile car ils sont toujours dans l’esprit de l’école et motivés à participer à des projets de classe. A partir de la 4ème et de la 3ème, cela est plus compliqué car les adolescents commencent à affirmer leur personnalité. Leur esprit de contradiction est plus poussé et certains se démarquent en contrant l’autorité de l'adulte. Pour eux, la langue bretonne, c’est la langue de l’école et des cours. Du coup, on ne va pas les punir mais on va essayer de développer un environnement favorable pour les inciter à parler breton : avoir des échanges quotidiens avec eux en dehors des cours, créer des décors en breton dans le collège (affiches, signalétique…). On va également les impliquer dans des projets pratiques en breton. Par exemple, l’année dernière, le chanteur Krismenn est venu au collège pour travailler sur un projet de musique avec les élèves. Sa venue a été très efficace. Certains jeunes se sont rendu compte que le breton n’est pas uniquement la langue des cours mais qu’on peut très bien créer des projets de toute sorte en breton.

Mots clefs associés : secondaire    anciens élèves    témoignage   

Partager cet article

Lire aussi

Reconfinement : Diwan se réinvente

Depuis le 2 novembre et le renforcement des mesures sanitaires, Diwan poursuit ses efforts pour appliquer scrupuleusement le protocole...

Rentrée de novembre : Diwan s’adapte au nouveau protocole

La rentrée scolaire aura bien lieu ce lundi 2 novembre dans les établissements Diwan.

Les bienfaits de l’immersion en primaire

L’immersion en breton dès le plus jeune âge et tout au long de l’école primaire amène les enfants à devenir de vrais locuteurs...

Le calendrier Diwan 2021 est arrivé !

Comme chaque année, Diwan sort son propre calendrier. Cette fois-ci, c’est l’école du Faou qui l’a réalisé sur le thème...

Tous les articles sur ce thème